pre { display: table-column-group; }



Soutien aux Patients en Précarité Nord-Isère
S.P.P.N.I

Association à  but non lucratif de droit français régie par la loi du 1er juillet 1901
Répertoire National des Associations (RNA) N° W382005517
Présentation Actualités Bibliothèque Administratif Qui sommes-nous?

Contact - Adhésions

Actualités - Infos
Pour adhérer à l'association: Cliquer ici


Rettrouver les informations de 2020 ici

2021
Bonne année aux membres de l'association... et aux autres!


Une thèse sur les dasempsy accessible ici:

L'obtention des titres de séjour "étranger malade" en psychiatrie. Présentation de la procédure et étude de dossiers médicaux",
TARDY ROMAN, Thèse de médecine présentée et publiquement soutenue devant LA FACULTÉ DES SCIENCES MÉDICALES ET PARAMÉDICALES DE MARSEILLE



Une thèse à lire pour l'année 2021
L'accès au statut juridique d'étranger gravement malade
Nicolas Klausser,
Thèse présentée et soutenue publiquement le 6 janvier 2021 en vue de l'obteniton du doctorat de Droit Public de l'Université Paris Nanterre, sous la direction de Monsieur Serge Slama (Université Grenoble-Alpes)

https://bdr.parisnanterre.fr/theses/internet/2021/2021PA100003/2021PA100003.pdf

FIN DE LA CONCLUSION/

. En définitive, il ressort de cette étude que l’Etat n’a jamais réellement perdu le contrôle de l’état de santé de l’étranger : il a toujours déterminé les contours de la catégorie juridique« étranger malade », qui plus est de manière limitative. Ainsi, il a su développer et ajuster des mécanismes lui permettant de le maı̂triser dans un sens restrictif. Pour reprendre la métaphore du scanneur servant à légitimer ou non l’étranger en raison de son état de santé (à le biolégitimer), la catégorisation de l’étranger malade a été construite pour permettre de régler ce scanneur de façon à réduire l’éventail des situations médicales biolégitimables. Plusencore, les résultats de ce scanneur sont désormais lus par des acteurs ayant, pour la plupart, intériorisé une logique de police. Ces réglages successifs permettent ainsi à l’Etat de conforter sa souveraineté en matière de maı̂trise des flux migratoires. Car finalement, le scanneur est construit par l’Etat lui-même, et c’est donc ce dernier qui procède en amont aux différents réglages. Cela lui permet de refuser un statut à l’étranger dont l’état de santé est cliniquement grave, car il ne l’est politiquement pas assez.




La Cimade:

Derrière les chiffres 2020, la poursuite d’une politique migratoire restrictive pendant la pandémie

Le ministère de l’intérieur a publié des premières statistiques concernant l’immigration et l’asile pour 2020. Si les baisses spectaculaires s’expliquent en grande partie par la crise sanitaire, les atteintes aux droits des personnes étrangères sont quant à elles imputables à la poursuite d’une politique migratoire restrictive. Ainsi, le nombre de visas délivrés est passé de 3,5 millions à 712 000 (soit moins 79,7%), le nombre de premiers titres de séjour de 277 406 à 220 535 (soit une baisse de 20,5%) et le nombre de demandes d’asile enregistrées de 143 000 à 93 000 (soit une chute de 35%). 

Derrière ces chiffres, La Cimade a constaté la persistance, et parfois l’aggravation, des violations des droits fondamentaux des personnes étrangères en 2020, en métropole comme en Outre-mer.   

Pour lever le voile sur la réelle situation vécue par les personnes migrantes et réfugiées en 2020, La Cimade a publié, dans un communiqué de presse, ses observations, fruit de travaux d'accompagnement des personnes étrangères sur le terrain, de collecte d’informations et de plaidoyer réalisés par nos équipes.  

Nos équipes de La Cimade se mobilisent tout au long de l’année et partout en France sur l’ensemble des fronts de la lutte pour la dignité et le respect des droits de toutes les personnes étrangères. 

Les exemples de violations manifestes des droits constatées par nos équipes en 2020 ne manquent pas :


Une série d'articles sur l'Océan Viking et ses sauveteurs sur Médiapart




La revue "Mémoires" du Centre Primo lévi, avec un numéro 79 : "Reprendre vie"

Reprendre vie


Un article de la revue "Prescrire", revue indépendante d'étude des traitements médicaux et réputée pour sa rigueur, accès libre :
"Malades étrangers en France : recul du droit au séjour"






Un journal fait par des journalistes exilés et Français en binôme, en France, pour  apporter un autre regard!
Pour soutenir ce journal, abonnez vous!


Décembre 2020




Un article sur les conséquences du confinement pour les personnes sans titre de séjour à anticiper
Dans "Questions d'Economie de la Santé" n 253 - Décembre 2020



La France est-elle vraiment moins dure que ses voisins en matière d’immigration?

FIGAROVOX/TRIBUNE - Le président de France Terre d’Asile Thierry Le Roy répond à Didier Leschi, directeur de l’Ofii, auteur de «L’immigration en face, ce grand dérangement». Il rappelle que l’Allemagne a une meilleure répartition des migrants sur son territoire que la France.





Novembre 2020


AG de l'association du 21 novembre 2020
Voir le Procès Verbal de l'AG ici, et
la documentation pour l'AG (rapport moral et rapport financier)


En finir avec les idées fausses sur la pauvreté

blog médipart présentatn les ouvrages sur  la pauvreté :

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté, produit par ATD Quart Monde












bas de page

SPPNI - INFOS


DOCUMENTATION PRATIQUE


LITTERATURE, DIV.

Accueil Administratif Actualités Bibliothèque Contact
© SPPNI 2019